Nephrologie

Accueil > HYPERCALCÉMIE - HYPOCALCEMIE (N° 265 et 266) (Maj mars 2016) > Hypercalcémie > SIGNES CLINIQUES

SIGNES CLINIQUES

Ils dépendent du degré de l’hypercalcémie et de la vitesse d’installation de celle-ci.
Les signes sont peu spécifiques et trompeurs  : fatigue, anorexie, douleurs abdominales, constipation. Les signes neuro-psychiques sont fréquents (troubles de la mémoire, dépression ou anxiété).

[bleu clair] Hypercalcémie aiguë [/bleu clair]

1. Troubles digestifs

Anorexie, nausées et vomissements sont fréquents lorsque la calcémie est > 3 mmol/L.

Rares poussées de pancréatite aiguë, de mécanisme incertain.

2. Troubles neuropsychiques

Asthénie, déficits cognitifs et troubles de l’humeur peu spécifiques.

Confusion, épisodes hallucinatoires ou psychotiques et coma si hypercalcémie sévère.

3. Troubles cardio-vasculaires aigus

Hypertension artérielle.

Diminution de l’espace QT et risques de troubles du rythme.

4. Déshydratation d’origine rénale

Polyuro-polydipsie  : résistance rénale à l’action de l’ADH (diabète insipide néphrogénique).

Tendance à la déshydratation extracellulaire  : diminution de la réabsorption tubulaire de sodium.

Insuffisance rénale aiguë fonctionnelle ; liée vasoconstriction rénale et contraction volumique par perte d’eau et de sodium, diminution des apports secondaire aux troubles de la conscience et vomissements.

[bleu marine]Hypercalcémie chronique[/bleu marine]

1. Lithiases rénales  : surtout secondaires à une hyperparathyroïdie primaire et à une hypercalcémie prolongée.

2. Insuffisance rénale chronique  : hypercalciurie prolongée avec dépôts tubulo-interstitiels de calcium (néphrocalcinose).

3. Troubles cardio-vasculaires  : dépôts calciques dans les artères coronaires, les valves et les fibres myocardiques.