Nephrologie

Accueil > HYPERCALCÉMIE - HYPOCALCEMIE (N° 265 et 266) (Maj mars 2016) > Hypercalcémie > OBJECTIFS- INTRODUCTION

OBJECTIFS- INTRODUCTION

OBJECTIFS

- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.
- Identifier les situations d’urgence et planifier leur prise en charge

I.1. INTRODUCTION

Le calcium est réparti de façon majoritaire au niveau osseux (tableau 1), les modifications de sa concentration sérique ont des conséquences aiguës ou chroniques parfois graves.

Tableau 1 : Distribution du calcium dans l’organisme

Contenu en calcium*
Situation Concentration mol mg
Os 99 % @ 31,4 x 103 @ 1 255 x 103
Fluide extracellulaire 2,4 mmol 35 @ 1 400
Fluide intracellulaire 0,1 µmol < 1 < 40
Total @ 31,5 x 103 @ 1 260 x 103

* Pour un sujet de 70 kg

L’hypercalcémie est un problème clinique fréquent.

Il faut distinguer l’hypercalcémie vraie, avec élévation du calcium ionisé des fausses hypercalcémies par augmentation de la fraction liée aux protéines. En effet, 40 à 45 % du calcium sérique est lié aux protéines, principalement à l’albumine. Une hyperalbuminémie, par déshydratation sévère par exemple, conduit à une augmentation du calcium total, mais sans élévation du calcium ionisé.

Le bilan d’une hypercalcémie doit donc comporter un dosage du calcium ionisé et un dosage d’albuminémie.

L’hypercalcémie totale est définie par une concentration plasmatique supérieure à 2.55 mmol/L, une hypercalcémie ionisée par une concentration supérieure à 1.3 mmol/L. En cas d’hyperalbuminémie, on peut calculer la calcémie corrigée, qui est la valeur de calcémie qu’aurait le patient s’il n’avait pas d’hyperalbuminémie, permettant in fine de distinguer une hypercalcémie vraie d’une pseudo hypercalcémie :

Ca corrigé = (40-Alb) x 0,025 + Ca total

L’expression clinique des hypercalcémies est très variable. Elle dépend du niveau de l’hypercalcémie et de sa vitesse d’installation. 10 % sont asymptomatiques. L’hypercalcémie sévère ou d’installation rapide s’accompagne de signes généraux, de troubles digestifs et de manifestations neuropsychiques souvent déroutantes.