Nephrologie

Accueil > LUPUS ERYTHEMATEUX DISSEMINE (5 ed) > VI. Formes cliniques particulières

VI. Formes cliniques particulières

A. Lupus induits (ou lupus médicamenteux)

L’administration prolongée de certains médicaments peut induire un lupus (isoniazide, minocycline, phénothiazines, -bloquant, quinine, phénytoïne, propylthiouracile, anti-TNF, interferon ).

La symptomatologie peut associer manifestations générales, atteintes rhumatologiques, atteintes cutanées, et atteintes péricardiques ou pleuro-pulmonaires.

Les atteintes rénales et neurologiques sont exceptionnelles.

B. Formes associées

Le LED peut être associé à  :

- un syndrome de Gougerot-Sjögren ;

- une cryoglobulinémie ;

- un syndrome de Sharp ;

- une connectivite mixte associant lupus-polymyosite ou lupus-sclérodermie.