Nephrologie

Accueil > LUPUS ERYTHEMATEUX DISSEMINE (5 ed) > V. Biologie

V. Biologie

A. Syndrome inflammatoire

Au cours des poussées de la maladie, il existe presque toujours un syndrome inflammatoire avec augmentation de la VS et anémie inflammatoire.

La CRP s’élève peu. Son augmentation doit faire rechercher une complication infectieuse.

L’électrophorèse peut montrer une hypoalbuminémie, une hypera2 et une hypergammaglobulinémie.


B. Auto-anticorps

Les anticorps anti-noyaux (FAN = facteur anti-nucléaire)  : ils sont détectés par immunofluorescence indirecte sur des coupes de foie de rat ou sur des cellules tumorales humaine en culture (figure 5). La fluorescence peut être homogène, périphérique ou mouchetée. Leur présence à titre élevé (> 1/160e) est constante mais peu spécifique. En effet, ces anticorps sont retrouvés dans de nombreuses autres pathologies immunitaires. Ils ont une valeur diagnostique mais sont de peu d’intérêt au cours du suivi (titre non corrélé aux poussées).

Certains anticorps sont spécifiques du lupus (anti-ADN et anti-Sm).

La présence d’anticorps anti-DNA natif (ADN double brin ou bicaténaire) est moins fréquente (60-85 %) mais très spécifique du LED. Ils se recherchent par le test radioimmunologique de FARR, l’immunofluorescence sur Crithidia luciliae, ou en test ELISA. Leur titre s’élève avec l’activité du lupus et ils constituent un outil de suivi, et en particulier de l’atteinte rénale.

Les anticorps anti-Sm sont peu fréquents (20 %) mais très spécifiques.

De nombreux autres anticorps non spécifiques du lupus peuvent être rencontrés  : anticorps anti-antigène nucléaires solubles (anti-SSA, anti-SSB, anti-RNP…), anticoagulant circulant, anti-plaquettes, anti-Ig (Facteur rhumatoïde), cryoglobulinémie, etc.


Figure 5. Détection d’anticorps anti-nucléaire par immunofluorescence indirecte sur une culture de cellule Hep-2.

C. Complément

Les poussées lupiques sont très souvent associées à une activation de la voie classique du complément  : chute du CH50, et des fractions C3 et C4. Leur dosage est donc un outil de suivi. (Une diminution isolée en C4 peut toutefois être le seul témoin d’un déficit constitutionnel en C4).