Nephrologie

Accueil > DESORDRES DE L’EQUILIBRE ACIDE-BASE (5 ed.) > I. GAZ DU SANG ARTÉRIEL ET INTERPRÉTATION

I. GAZ DU SANG ARTÉRIEL ET INTERPRÉTATION

A. Mesure du pH

Sang prélevé sans air dans une seringue héparinisée.

Gaz du sang prélevés sur une artère plutôt qu’une veine pour mesurer le pH extracellulaire et l’oxygénation artérielle.

Tableau 1  : Valeurs normales des variables de l’équilibre acido-basique
pHH+ (nmol/L)PCO2 (mmHg)HCO3– (mmol/L)
Artériel 7,38 - 7,42 37 - 43 36 - 44 22 - 26
Veineux 7,32 - 7,38 42 - 48 42 - 50 23 - 27

B. Interprétation de la gazométrie

[bleu marine]1. Acidose ou alcalose ?[/bleu marine]

Acidémie (ou acidose décompensée)  : pH sanguin < 7,38 (augmentation de H+).

Alcalémie (ou alcalose décompensée)  : pH sanguin > 7,42 (baisse de H+).

Les variations de H+ (donc de pH) sont induites par des altérations de la PCO2 (régulée par la ventilation) ou de la concentration plasmatique de HCO3– (régulée par le rein).

[bleu marine]2. Métabolique ou respiratoire ?[/bleu marine]

Anomalies primitives de la PCO2  : acidose (PCO2 élevée) ou alcalose (PCO2 basse) dites « respiratoires ».

Anomalies primitives de HCO3–  : acidose ([HCO3–] basse) ou alcalose ([HCO3–] élevée) dites « métaboliques ».

[bleu marine]3. Réponses compensatrices rénales ou respiratoires[/bleu marine]

Le pH dépend du rapport HCO3–/PCO2  :
-  baisse de HCO3– si acidose métabolique  hyperventilation compensatrice et diminution de la PCO2 ;
-  augmentation de PCO2 si acidose respiratoire  génération compensatrice de HCO3– par le rein ;
-  augmentation de HCO3– si alcalose métabolique  hypoventilation compensatrice et augmentation de la PCO2 ;
-  diminution de la PCO2 si alcalose respiratoire  diminution compensatrice de HCO3–.