Nephrologie

Accueil > ELEMENTS de PHYSIOLOGIE RENALE (5-ed.) > IV. DIVERS

IV. DIVERS

L’endothéline est un peptide produit dans le rein par les cellules endothéliales, les cellules mésangiales et tubulaires ; c’est le plus puissant peptide vasoconstricteur connu.

Prostaglandines (PG)  : le principal effet des PG est de moduler l’action de certaines hormones sur l’hémodynamique rénale ou les transports tubulaires. Les PG sont surtout produites par les cellules du canal collecteur médullaire et les cellules interstitielles, et à un moindre degré dans le cortex par les cellules mé-sangiales et artériolaires glomérulaires.

Certaines sont  :

- vasodilatatrices et hypotensives (prostacycline) ;

- d’autres ont un effet vasoconstricteur (thromboxane).

Des facteurs de croissance (Epidermal growth factor, HGF, IGF-1) sont produits dans le rein ; ils inter-viennent dans la croissance des cellules tubulaires

Système kinine kallicréine rénal  : les kinines sont vasodilatatrices et augmentent le débit sanguin rénal mais diminuent les résistances rénales et ne modifient pas la filtration glomérulaire. Les effets des kinines sont potentialisés par les inhibiteurs de l’enzyme de conversion qui empêchent leur dégradation.

Catabolisme rénal des hormones peptidiques  :

- les peptides et petites protéines filtrées sont dégradés par les cellules tubulaires. Ce catabolisme tubu-laire participe à la régulation de l’activité hormonale ; il permet aussi d’éviter la perte nette d’acides ami-nés qui résulterait de leur fuite urinaire ;

- la concentration plasmatique de certaines hormones polypeptidiques (insuline) peut ainsi s’élever au cours d’une insuffisance rénale, par suite d’une augmentation de leur durée de vie.