Bandeau
Manuel de NÉPHROLOGIE 8 e édition
Slogan du site

Ce site fonctionne avec SPIP3 et bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal

Fiche flash 08-PROTÉINURIE ET SYNDROME NÉPHROTIQUE Item 256

Définition du syndrome néphrotique
Protéinurie > 3 g/j (50 mg/kg/j chez l’enfant) et albuminémie < 30 g/L.

Complications aiguës et leur traitement
1. La rétention hydrosodée, caractérisée par une prise de poids, des oedèmes déclives, éventuellement une anasarque.
▢- Traitement : régime restreint en sodium (< 2 g/j), diurétique de l’anse.

2. L’insuffisance rénale aiguë :
▢- Fonctionnelle par hypovolémie :
- due à la baisse de la volémie par fuite d’albumine vers le secteur interstitiel (rare) ;
- ou déplétion hydrosodée brutale par diurétique.
▢- Organique :
- par nécrose tubulaire aiguë ;
- par thrombose veineuse rénale.

3. Les thromboses vasculaires :
▢-Thrombose veineuse ou artérielle chez l’enfant
▢-Maladie thromboembolique veineuse chez l’adulte
▢-Thrombose de veine rénale au cours de la glomérulopathie extra-membraneuse
- traitement curatif :
•anticoagulant en cas de thrombose veineuse, prolongé aussi longtemps que le SN persiste, avec
un objectif d’INR entre 2 et 3
•anticoagulant et/ou aspirine si thrombose artérielle
- prophylaxie :
•éviter l’immobilisation prolongée ;
•éviter la déplétion hydrosodée brutale
• prescrire un AVK si hypoalbuminémie profonde < 20 g/L et durable.

4. Les infections bactériennes à germes encapsulés (pneumocoques, streptocoques ou BGN) : pneumopathie, péritonite, érysipèle ; pas d’indication à une antibioprophylaxie.


Complications chroniques et leur traitement

1. L’insuffisance rénale chronique, favorisée par l’hypertension artérielle et une protéinurie massive persistante par échec ou absence de traitement spécifique
▢-Traitement « néphroprotecteur » :
- objectif tensionnel : PA < 130/80 mmHg ; moyens : IEC ou ARAII + diurétique ;
- réduire la protéinurie : objectif < 0,5 g/j ; moyens : abaisser la PA + IEC (ou ARAII) + régime peu salé + diurétique.

2. La dyslipidémie athérogène (LDL-C élevé, hyperTG) :
▢-Traitement par régime (peu efficace) et statine si SN durable (> 6 mois).

3. Retard de croissance : chez l’enfant si SN chronique ou si corticothérapie autour du pic de croissance pubertaire :
▢-Prévention :
- régime normal en protéine : 1-1,5 g/kg/j ;
- réduire la corticothérapie en lui substituant un immunosuppresseur autour de la puberté.


Ce site bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2018-2020 © Manuel de NÉPHROLOGIE 8 e édition - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.20