Bandeau
Manuel de NÉPHROLOGIE 8 e édition
Slogan du site

Ce site fonctionne avec SPIP3 et bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal

Fiche flash ANOMALIES DU BILAN DE L’EAU ET DU SODIUM


Troubles de l’hydratation

▢-Les compartiments liquidiens de l’organisme suivent la règle des 20/40/60 :
- compartiment extracellulaire = 20 %
- compartiment intracellulaire = 40 %
- eau totale = 60 %
▢-L’osmolalité plasmatique normale est de 285 mOsm/kg d’eau. Elle s’évalue par la formule : Osmolalité = Natrémie x 2 + glycémie (mmol/L)
▢-L’évaluation du compartiment extracellulaire se fonde sur l’examen clinique
▢- L’évaluation du compartiment intracellulaire se fonde sur l’osmolalité et donc le plus souvent sur la natrémie

Calcul du déficit ou du gain hydrique au cours des troubles de l’hydratation
▢-Déshydratation extracellulaire :
- Déficit extracellulaire = 20 % x Poids x [(Ht observé/0,45) – 1]
▢-Déshydratation intracellulaire :
- Déficit total en eau = 60 % x Poids x [(Na observé/140) – 1]
▢- Hyperhydratation intracellulaire :
- Excès d’eau = 60 % x Poids x [(Na observé/140) – 1]
Synthèse des troubles de l’hydratation

. Mécanismes Conséquences Signes cliniques Traitement

(++ traiter étiologie)

éshydratation extracellulaire -*Diminution du pool sodé -*Contraction_ du VEC-*Osmolalité normale si DEC pure -*Hypotension

(orthostatique ++),

pli cutané,

perte de poids

-*Apports hydrosodés PO ou par voie veineuse (soluté salé isotonique

± remplissage vasculaire)

  • Vitesse de correction habituelle :

    50 % du déficit en 6 heures

Hyperhydratation ­extracellulaire -*Rétention_ de NaCl_ et d’eau -*Expansion

du VEC

-*Œdèmes,

prise de poids (± HTA)

-*Régime restreint en NaCl (< 2g/j)

  • Contrôle des apports hydriques
  • Diurétiques de l’anse (+thiazidiques si efficacité insuffisante)
Déshydratation intracellulaire -*Déficit hydrique -*Hyper­osmolalité-*Hypernatrémie

  • Contraction_ du secteur

    intracellulaire

-*Soif, perte

de poids, troubles neurologiques

-*Apports hydriques

(PO ou perfusion solutés hypotoniques)

  • Compensation du déficit hydrique
  • Vitesse de correction :
  • d’autant plus lente que la DIC est chronique
  • DIC chronique : diminuer la natrémie

    de 0,5 mmol/L/h

    sans dépasser 10 mmol/L/j

  • DIC aiguë : diminuer la natrémie

    de 1 à 2 mmol/L/h jusqu’à 145 mmol/L

  • risque : œdème cérébral
  • Déshydratation_ globale -*Perte d’eau_ et NaCl-*Pertes d’eau

    > pertes de NaCl

    . -*Signes _ de DEC + DIC -*Apports hydro-sodés (Eau > NaCl

    = soluté salé hypotonique à 4,5 g ‰)


    Ce site bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal
    pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

    2018-2020 © Manuel de NÉPHROLOGIE 8 e édition - Tous droits réservés
    Haut de page
    Réalisé sous SPIP
    Habillage ESCAL 4.2.20