I GENERALITES

Le rein est l’organe le mieux vascularisé de l’organisme lorsque rapporté à son poids. Les reins reçoivent 1/5e du débit cardiaque, soit environ 1 L/min. Pour une hématocrite normale, le Débit Plasmatique Rénal (DPR) est ainsi de 600 ml/min.

Ce débit régional important est nécessaire pour obtenir un Débit de filtration glomérulaire (DFG) normal.

Le débit d’oxygène délivré au rein est par conséquent très important, et la consommation moyenne d’O2 par le rein n’est que de 8%.

Il existe malgré tout des disparités segmentaires. La partie corticale externe du rein est privilégiée, alors que la partie médullaire est plus exposée à l’ischémie.

I.1. ANATOMIE VASCULAIRE

Le système vasculaire rénal a les caractéristiques suivantes :

Il nait de l’aorte abdominale et le retour veineux se fait dans la veine cave inférieure (système aortico-cave).

Habituellement, il y a une artère rénale pour chaque rein, mais il existe des variantes anatomiques, avec jusqu’à 4 artères par rein.

L’artère rénale est branchée de façon orthogonale à l’axe de l’aorte, rendant compte de flux turbulents à l’ostium (siège préférentiel des sténoses athéromateuses).

Le réseau artériel rénal nait de la division successive et en série de cette artère rénale.

Dans le parenchyme rénal, on distingue successivement :

- 1/les artères interlobaires, entre les lobes, de disposition radiaire,
- 2/les artères arquées, parallèles à la surface du rein,
- 3/les artères interlobulaires, entre les lobules, radiaires
- 4/les artérioles afférentes.

De l’artériole afférente naît le réseau capillaire glomérulaire, d’où le plasma est filtré à travers la barrière glomérulaire. Ce réseau capillaire se poursuit par une artériole et non dans une veinule.
Cette artériole efférente donne naissance à un deuxième réseau capillaire, de disposition péritubulaire, qui se poursuit par une veinule.
Le réseau arborescent veineux est contigu au réseau artériel, et la veine rénale s’abouche dans la veine cave inférieure.
Ce système vasculaire à deux réseaux capillaires en série, et de type artério-artério-veineux est dit système porte artériel ou système admirable. Seul le réseau vasculaire hypothalamo-hypophysaire est comparable dans l’organisme.

JPEG - 33.4 ko

Figure 1 : organisation vasculaire rénale 4

I.2. REGIME DE PRESSION DANS L’ARBRE VASCULAIRE

Le régime de pression observée dans le système vasculaire rénal est particulier, en rapport direct avec les particularités anatomiques.

En amont du capillaire glomérulaire la pression moyenne est de l’ordre de 90mmHg, proche de celle de l’aorte abdominale.

En aval de la résistance artériolaire afférente, dans le glomérule, la pression baisse à 50mmHg. Cette pression capillaire glomérulaire est élevée et stable tout au long du capillaire, ce qui le différencie des autres capillaires périphériques. Ces deux particularités sont directement en rapport avec l’existence d’une résistance post glomérulaire (artériole efférente), et favorisent le processus de filtration glomérulaire.

En aval de la résistance artériolaire efférente, dans le capillaire péritubulaire, la pression est basse, de l’ordre de 20mmHg, et baisse de façon continue le long du capillaire, en accord avec l’absence de résistance post capillaire (système veineux). Ce système à très basse pression est ici particulièrement favorable aux processus de réabsorption tubulaire d’eau, 99% de l’eau filtrée par le glomérule devant être secondairement réabsorbée par le système tubulaire.

De façon globale, les résistances vasculaires rénales sont à l’état basal relativement faibles, ce qui définit un flux sanguin à la fois systolique et diastolique avec un index de résistance bas (de l’ordre de 0,5).


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 10 mars 2016
par  Webmestre

.

.