IV LA SOIF

L’homéostasie de l’eau diffère des autres boucles hosméostatiques par la
possibilité de voir les entrées d’eau modifiées par l’état d’hydratation, via la
sensation de soif. L’homéostasie des électrolytes est à contrario une adaptation
exclusive des sorties rénales aux entrées.

Quand l’osmolarité plasmatique augmente (stimulation des osmorécepteurs)
ou quand le volume sanguin diminue (stimulation des barorécepteurs et à un
moindre degré de l’angiotensine 2), la sensation de soif apparaît par stimulation des
centres de la soif localisés dans l’hypothalamus. Comme pour le seuil de sécrétion
de l’ADH, il existe des variations dans le seuil de la soif d’un individu à l’autre.

JPEG - 57.2 ko
JPEG - 45 ko

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 10 mars 2016
par  Webmestre

.

.