Bandeau
Physiologie et physiopathologie rénales
Slogan du site
Descriptif du site
IV. Les grands syndromes en Néphrologie

Les anomalies décrites peuvent être combinées en syndrome dont l’individualisation oriente l’enquête étiologique.

Les syndromes sont glomérulaires, interstitiels ou vasculaire.

1. Syndromes de néphropathie glomérulaire

- Tableau 2  : Les syndromes glomérulaires

2. Syndrome de néphropathie interstitielle

a. Syndrome de néphrite interstitielle aiguë
- Insuffisance rénale
- Protéinurie tubulaire,
- Leucocyturie aseptique,
- Hématurie (certaines étiologies)

b. Syndrome de néphropathie interstitielle chronique
- Insuffisance rénale avec « syndrome urinaire pauvre »
o protéinurie tubulaire,
o leucocyturie aseptique,
- acidose tubulaire (hyperchlorémique, trou anionique non élevé),
- HTA et rétention hydrosodée absentes ou tardives,
- reins de petite taille à contours irréguliers.

3. Syndrome de Fanconi

- témoignant d’une atteinte tubulaire proximale
- caractérisé par l’association inconstante de :
o glycosurie normo-glycémique,
o amino-acidurie,
o diabète phosphaté,
o protéinurie tubulaire,
o hypo-uricémie.

4. Syndrome de néphropathie vasculaire

- HTA le plus souvent isolée,
- Insuffisance rénale avec « syndrome urinaire pauvre »
o protéinurie absente ou modérée,
o absence d’anomalie du sédiment urinaire (en dehors du cas particulier des thromboses des artères et veines rénales),
- peut être associé à un syndrome de microangiopathie thrombotique


[Autre syndrome (à titre informatif) ]
 :

5. Syndrome de microangiopathie thrombotique

- HTA sévère fréquente
- anémie hémolytique « mécanique » :
o anémie,
o haptoglobinémie indosable,
o présence de schizocytes,
- thrombopénie périphérique.
- Témoigne :
o d’un syndrome hémolytique et urémique (SHU) en cas d’atteinte rénale isolée :
* dans le cadre d’un SHU typique (liée à une shigatoxine)
* ou atypique (essentiellement liée à une anomalie de régulation de la voie alterne du complément)
o ou d’un purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) en cas d’atteinte neurologique centrale associée.]

Ce site bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2010-2019 © Physiologie et physiopathologie rénales - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.21