Bandeau
Physiologie et physiopathologie rénales
Slogan du site
Descriptif du site
I. BILAN DE CALCIUM

Pascal HOUILLIER
Département d’explorations fonctionnelles
Hôpital Européen Georges Pompidou
Paris


L’organisme d’un adulte normal contient environ 25 000 mmol (1000 g) de calcium, réparties majoritairement dans l’os (pour plus de 99 %) alors que moins de 1 % est présent dans le liquide extracellulaire (22 mmol ou 880 mg). Chez l’adulte sain, le capital calcique est constant dans le temps ; il est croissant chez l’enfant et l’adolescent, et décroissant chez la femme après la ménopause ainsi que chez l’homme âgé, en raison des variations du contenu osseux en calcium.

Les apports alimentaires recommandés chez l’adulte jeune sont de 800 à 1000 mg de calcium par jour, dont 30 à 35 % sont absorbés par la muqueuse de l’intestin grêle, en partie activement par voie transcellulaire sous l’influence de la 1,25 dihydroxyvitamine D (calcitriol), et en partie passivement par voie paracellulaire ; en raison d’une sécrétion de calcium obligatoire du liquide extracellulaire vers la lumière intestinale, qui n’est jamais inférieure à 150 mg par jour, l’absorption intestinale nette avoisine donc, en moyenne, 150 mg par jour.

En situation normale, une quantité de calcium identique à l’absorption intestinale nette est éliminée dans l’urine définitive et, ainsi, le bilan de calcium est nul.

Le rein, qui adapte l’excrétion urinaire à l’entrée digestive nette, joue donc un rôle essentiel dans le maintien d’un bilan calcique nul (Figure 1). Cette capacité d’adaptation a néanmoins des limites. Lorsque les apports calciques alimentaires sont insuffisants (< 600 mg/j chez l’adulte jeune) et/ou lorsque l’absorption intestinale de calcium est altérée, le bilan calcique devient obligatoirement négatif.

L’activité de remodelage osseux est, quotidiennement, responsable de la libération de 200 mg de calcium, traduisant l’activité de résorption osseuse, et de l’incorporation dans l’os de 200 mg de calcium, témoignant de l’activité de minéralisation de la matrice protéique osseuse nouvellement synthétisée : ainsi, il n’existe normalement pas, chez l’adulte jeune, de flux net de calcium entre le liquide extracellulaire et l’os et le bilan interne de calcium est également nul.

Ce site bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2010-2019 © Physiologie et physiopathologie rénales - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.21