IV. AUTO-­‐EVALUATION

1. Quel est l’antigène exprimé par la cellule podocytaire cible des auto-anticorps responsable de 70 % des GEM idiopathiques (Une seule réponse juste) ?
A. La mégaline
B. Le récepteur de la phospholipase A2
C. L’endopeptidase neutre
D. La phospholipase A2
E. La fraction C3 du complément

2. Quels sont les mécanismes possibles de formation des dépôts extra-membraneux dans la GEM ?
A. Des anticorps circulant se fixent sur un antigène podocytaire
B. Des anticorps circulants se fixent sur un antigène constituant la membrane basale glomérulaire
C. Des anticorps circulants se fixent sur un antigène qui s’est planté sous les pieds des podocytes
D. Des anticorps circulants se fixent sur un antigène endothélial
E. Des complexes immuns circulants qui traversent la membrane basale glomérulaire et restent bloqués sous les pieds des podocytes

3. Parmi les propositions suivantes concernant la physiopathologie de la GEM, lequel (lesquels) est (sont) vrai(s) ?
A. Les lésions concernent essentiellement la barrière de filtration glomérulaire
B. Le processus inflammatoire aboutit à une prolifération cellulaire
C. Des dépôts d’IgG sont formés sur le versant interne de la membrane basale glomérulaire
D. Des dépôts d’IgG activent le complément qui lèse la barrière de filtration glomérulaire
E. Les altérations de la barrière de filtration glomérulaire sont à l’origine d’une fuite urinaire d’albumine

4. Quels sont les signes clinico-biologiques qui peuvent révéler une glomérulonéphrite extramembraneuse ?
A. Une insuffisance rénale aigue
B. Un syndrome néphrotique impur
C. Une protéinurie modérée
D. Une insuffisance rénale
E. Un syndrome oedémateux

RÉPONSES :
1 : B
2 : A ,C, E
3 : A, D, E
4 : B, C, D, E


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 24 mars 2016
par  Webmestre

.