Bandeau
Physiologie et physiopathologie rénales
Slogan du site
Descriptif du site
II. DONNÉES HISTOLOGIQUES

La biopsie rénale doit comporter au moins deux prélèvements : un destiné à l’analyse en microscopie optique, et l’autre pour l’étude en immunofluorescence. L’analyse en microscopie électronique est rarement nécessaire.

[bleu marine] II.1 EXAMEN EN MICROSCOPIE OPTIQUE[/bleu marine]

L’analyse histologique des glomérules montre peu de lésions :

- il n’y a pas de prolifération cellulaire (figure 1 et 2),
- la membrane basale glomérulaire (MBG) est normale (stade 1 ; figure 1) ou épaissie et spiculée sur son versant externe (stade 2, figure 1 )

Figure 1. Représentation schématique d’un glomérule en microscopie optique au cours d’une GEM stade 1. Comparé au rein normal (schéma encadré), seule la présence de l’empreinte des dépôts granuleux sur le versant externe de la membrane basale glomérulaire peut parfois être observée (stade 2). Avec l’évolution de la glomérulopathie extramembraneuse, les dépôts sont enchâssés dans la membrane basale glomérulaire (elle les recouvre) et leur empreinte apparaît dans son épaisseur. Ils lui confèrent un aspect en chaînettes (stade 3).

[bleu]II.2. Examen en immunofluorescence}[/bleu]

L’examen clé pour confirmer le diagnostic est la microscopie à fluorescence. Celle-ci montre des dépôts extra-membraneux (sur le versant externe de la MBG, aux pieds des podocytes). Ces dépôts sont constitués de complexes immuns d’IgG-antigène cible (figure 2). L’examen met aussi fréquemment en évidence des dépôts de fraction C3 du complément.

Figure 2. Examen d‘un glomérule en immunofluorescence à l’aide d’un anticorps dirigé contre la chaine gamma des immunoglobulines permettant de mettre en évidence des dépôts granuleux d’IgG sur le versant externe de la MBG.

[bleu]II.3. Examen en MICROSCOPIE ELECTRONIQUE[/bleu]

Cet examen n’est pas indispensable au diagnostic de la maladie. S’il est pratiqué, il permet de mettre en évidence les dépôts denses aux électrons (qui correspond aux dépôts d’immunoglobulines) sur le versant externe de la membrane basale glomérulaire (Figure 3).

Figure 3. Segment d’un capillaire glomérulaire normal et au cours d’une GEM permettant de visualiser les dépôts denses aux électrons (correspondant aux dépôts d’IgG) dans la partie externe de la MBG, sous les pieds des podocytes.

Ce site bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2010-2019 © Physiologie et physiopathologie rénales - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.21