Bandeau
Physiologie et physiopathologie rénales
Slogan du site
Descriptif du site
V CONDITIONS PATHOLOGIQUES MODIFIANT LE COMPORTEMENT RENAL DU POTASSIUM

Les situations aboutissant à une diminution de la production d’aldostérone (hyporéninisme, hypoaldostéronisme dans la néphropathie diabétique), ou à une diminution du fluide tubulaire (obstacle sur les voies excrétrices)… favorisent la rétention de potassium}

.

Inversement les conditions pathologiques qui augmentent le niveau d’aldostérone : hyperaldostéronisme primaire (adénome de Conn), ou secondaire (sténose unilatérale des artères rénales, HTA maligne, utilisation des diurétiques….) augmentent la sécrétion de potassium par le rein.

En revanche dans d’autres situations où il existe un
hyperaldostéronisme secondaire parfois très important (insuffisance cardiaque, cirrhose) l’hyperkaliémie peut prédominer du fait d’une diminution importante de l’apport de sodium dans la partie distale du
tubule.

Ce site bénéficie du squelette ESCAL élaboré par JC Villeneuve de la Délégation Académique pour le Numérique Educatif de l’Académie de Lyon et de l’assistance la communauté Escal
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2010-2019 © Physiologie et physiopathologie rénales - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.21