II Régulation de la balance interne du potassium

Plusieurs facteurs interviennent dans les transferts de potassium entre les compartiments extra et intracellulaires (figure 3).

EFFETS DES MODIFICATIONS DE L’EQUILIBRE ACIDE-BASE

L’acidose associée à la présence d’anions inorganiques (tel que NH4Cl

ou HCl), est responsable d’une sortie du K intracellulaire (transfert) et conduit à une hyperkaliémie plus sévère qu’avec les anions organiques (lactate) où le transfert de potassium est moindre.

EFFETS DE L’INSULINE ET DES CATECHOLAMINES

L’insuline et l’activation des récepteurs β 2 adrénergiques stimulent la Na-K-ATPase, résultant en une augmentation du potassium intracellulaire. L’action de l’insuline est indépendante de l’entrée cellulaire de glucose. Les effets de l’insuline et l’activation de récepteurs β2-adrénergiques sont synergiques.

L’exercice peut être responsable d’une hyperkaliémie du fait de l’activation des récepteurs α-adrénergiques (s’opposant à la stimulation β2 adrénergiques) qui inhibe la Na-K-ATPase et aboutit à un transfert de potassium à l’extérieur de la cellule musculaire.

EFFETS DES MODIFICATION DE L’OSMOLALITE

Les changements d’osmolalité plasmatique, notamment lorsqu’ils sont aigus peuvent occasionner des transferts cellulaires de potassium.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 21 octobre 2013
par  Webmestre

.